Bannière

Découverte en famille

Vous cherchez une activité musicale pour vos (petits-)enfants ?

L’OPRL est le lieu idéal pour initier votre famille à la grande musique à des prix qui tiennent compte de votre budget !

Dès l’âge de 5 ans, « l’Orchestre à la portée des enfants » fait découvrir aux plus petits un conte symphonique mis en scène et raconté par des comédiens.

À partir de 8 ans, « Les samedis en famille » dévoilent les grands chefs-d’œuvre du classique, commentés et enrichis par le pouvoir de l’image et du multimédia.

Une expérience familiale à ne surtout pas manquer !

Gratuit pour les - 16 ans (sauf « L’orchestre à la portée des enfants »).
Saison
2022-2023

Les concerts

 
Env. 65'
Liège, Salle Philharmonique
Symphonique

Retour en enfance

Les dimanches en famille
Retrouvez tous les êtres féeriques de vos contes préférés, dans la musique fantastique de Ravel et les dessins magiques de Grégoire Pont.
 
Env. 60'
Liège, Salle Philharmonique
Spectacle pour enfants

Cendrillon

L’orchestre à la portée des enfants
Redécouvrez l’histoire de Cendrillon et son Prince grâce à Prokofiev dont la musique exprime la naissance du grand amour.
 
Env. 60'
Liège, Salle Philharmonique
Spectacle pour enfants

Cendrillon

L’orchestre à la portée des enfants
Redécouvrez l’histoire de Cendrillon et son Prince grâce à Prokofiev dont la musique exprime la naissance du grand amour.
 
Env. 60'
Bruxelles, Palais des Beaux-Arts
Spectacle pour enfants

Cendrillon

L’orchestre à la portée des enfants
Redécouvrez l’histoire de Cendrillon et son Prince grâce à Prokofiev dont la musique exprime la naissance du grand amour.
 
Env. 60'
Bruxelles, Palais des Beaux-Arts
Spectacle pour enfants

Cendrillon

L’orchestre à la portée des enfants
Redécouvrez l’histoire de Cendrillon et son Prince grâce à Prokofiev dont la musique exprime la naissance du grand amour.
 
Env. 1h
Liège, Salle Philharmonique
Symphonique

Le chant du cygne

Les dimanches en famille
Les légendes nordiques et leurs atmosphères envoûtantes : la musique somptueuse de Sibelius est magnifiée par des jeux d’ombres chinoises.