Un « Diapason d'or » pour le dernier CD de l'OPRL

Un « Diapason d'or » pour le dernier CD de l'OPRL

« Un grand moment symphonique, où la santé actuelle de la phalange belge fait plaisir à entendre, libérée par un « bâton » chaleureux et inspirant dans l’opulent San Gregoriano Magno final – on y entend l’orgue de la Salle Philharmonique de Liège » (Michel Stockhem, Diapason, mars 2018).

 

L’OPRL et le chef brésilien John Neschling ont entrepris, depuis 2014, l’enregistrement de l’intégrale symphonique d’Ottorino Respighi sous l’excellent label BIS, au rythme d’un CD par an. Le 4e disque, paru en décembre 2017, est consacré à Vitraux d’église, Trittico botticelliano et Il tramonto (avec la soprano Anna Caterina Antonacci). Des œuvres rarement enregistrées et pourtant très riches par la qualité de leurs orchestrations et leur écriture.

Dans son édition de mars, le mensuel Diapason, l’un des deux principaux magazines spécialisés de musique classique en France, a octroyé le prestigieux titre de « Diapason d’or » à cet enregistrement, qui avait déjà été positivement critiqué, notamment, sur ClassicsToday.com (double 10/10) et Forumopera.com (4 cœurs).

La prise de son a toujours été l’une des marques d’excellence du label BIS, dont les équipes ont également été récompensées par un « Diapason d’or de l’année » en 2017. Qualités confirmées pour ce nouveau CD : « Pour chacune des trois œuvres, une scène sonore qu’une grande variété de plans caractérise. Images très précises et parfaitement définies dans l’espace stéréophonique. Grande dynamique et belles couleurs orchestrales. »

 

2concerts Respighi dans la foulée

Le jeudi 29 mars (Bruxelles, Palais des Beaux-Arts) et le vendredi 30 mars (Liège, Salle Philharmonique) à 20 heures, John Neschling et l’OPRL seront en concert avec une autre œuvre de Respighi : son orchestration de Trois chorals de Bach (à paraitre sur le prochain CD, prévu pour fin 2018). Également au programme de ces concerts, des œuvres d’Amérique du Sud (la quatrième des Bachianas brasileiras de Villa-Lobos et la suite Estancia de Ginastera) et le 16e Concerto pour piano de Mozart avec un spécialiste de ce répertoire, le pianiste Jean-Efflam Bavouzet.