OPRL+Mapping : Chostakovitch 11

Mapping à Liège

OPRL+, la nouvelle série de concerts « augmentés » de l’OPRL propose un dialogue entre les grandes œuvres du répertoire symphonique et différentes formes d’arts actuels. Une expérience inédite à vivre à la Salle Philharmonique dès le samedi 12 octobre par la rencontre de la musique de Chostakovitch avec l’univers du mapping (fresque lumineuse à grande échelle).

La plus cinématographique des Symphonies de Chostakovitch, la Onzième, sera enrichie à cette occasion par des vidéos projetées sur les murs de la scène et à tous les étages de la Salle Philharmonique. Cet écrin visuel inédit qui enveloppera le public est une commande de l’OPRL passée au collectif Dirty Monitor (Charleroi). Les vidéos seront librement inspirées par le contenu de la symphonie, écrite en 1957, pour les 40 ans de la Révolution russe de 1917. Le compositeur y fait revivre l’un des épisodes les plus sanglants de l’histoire : la fusillade, le 9 janvier 1905, de milliers de civils et travailleurs venus réclamer pacifiquement une amélioration de leurs conditions de vie sur la place du Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg.

Ce « Dimanche rouge » inspire à Chostakovitch une fresque de 60 minutes en hommage au peuple opprimé. Il fait entendre tour à tour la marche silencieuse des manifestants vers le palais du Tsar dans le froid glaçant de l’hiver, la charge de la police, l’hommage funèbre en souvenir des martyrs, le tocsin qui sonne le glas d’une société vouée à un effondrement inexorable…, en attendant la Révolution de 1917.

Tour à tour contemplative ou effrénée, cette symphonie spectaculaire rassemble près de 90 musiciens et emprunte des mélodies au folklore russe, incarnation de l’âme du peuple. Une « musique de film sans le film » qui sera dirigée par le jeune chef d'orchestre américain Joshua Weilerstein, pour la première fois à Liège !