Directeur musical

Gergely Madaras

En 2019-2020, Gergely Madaras a pris ses fonctions de Directeur musical de l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège.

Outre de plusieurs séries de concerts à Liège et à Bozar (Bruxelles), sa saison inaugurale comprend trois enregistrements discographiques, une collaboration soutenue avec Mezzo HD ainsi qu'une tournée au Festival Enesco de Bucarest. En parallèle, Gergely occupe depuis 2014 le poste de Chef principal du Savaria Symphony Orchestra, dans sa Hongrie natale. Il a été de 2013 à 2019 Directeur musical de l'Orchestre Dijon Bourgogne.

Pour avoir noué de solides relations professionnelles dans toute l'Europe, Gergely se produit régulièrement comme chef invité avec des orchestres tels que le BBC Symphony, l’Orchestre Hallé, le BBC Philharmonic, l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Orchestre National de Lyon, la Filarmonica della Scala, le Maggio Musicale Fiorentino, l'Orchestre Sinfonica Nazionale della RAI, l’Orchestre de la Philharmonie Nationale hongroise, l’Orchestre de la Radio hongroise, les orchestre philharmoniques de Copenhague, Oslo, Bergen, Luxembourg et Varsovie, ainsi que le Scottisch Chamber Orchestra, le Münchener Kammerorchester et l’Academy of Ancient Music. En outre, il a joué avec les orchestres symphoniques de Melbourne, Queensland et Houston.

Parmi les temps forts de la saison 2019-2020, notons les débuts de Gergely avec le Netherlands Philharmonic au Concertgebouw d’Amsterdam, où il dirigera aussi pour la deuxième fois le Netherlands Radio Philharmonic en août 2020. Gergely fait ses débuts avec le BBC National Orchestra of Wales, l’Orchestre de la Radio norvégienne, les orchestres de chambre de Lausanne et Genève. Tout au long de la saison, il dirigera à nouveau l’Orchestre Hallé, dans différentes villes du Royaume-Uni. Il est également réinvité au Philharmonia Orchestra, à l’Orchestre National de Montpellier, au BBC Scottish Symphony et aux BBC Singers.

La saison dernière, Gergely a fait l’ouverture du Festival Milano Musica 2018 à La Scala : il a également fait ses débuts à la Philharmonie de Paris avec le Lucerne Festival Academy Orchestra, au Barbican et au Royal Festival Hall de Londres ainsi qu’au Suntory Hall de Tokyo.

Attiré par les répertoires classiques et romantiques, il entretient de surcroît une relation privilégiée avec la musique contemporaine. Il a collaboré étroitement avec les compositeurs George Benjamin, Péter Eötvös, György Kurtág, Tristan Murail, Luca Francesconi et Pierre Boulez dont il a été chef assistant à la Lucerne Festival Academy de 2011 à 2013. Il a dirigé plus d’une centaine d’œuvres écrites après 1970, dont de nombreuses créations.

Gergely Madaras s’est également taillé une solide réputation en tant que chef d’opéra. En 2012, il a été choisi comme premier récipiendaire de la bourse Sir Charles Mackerras à l’English National Opera. Une bourse qu’il a reçue à ses débuts avec cette compagnie, dans la nouvelle production de La Flûte enchantée, mise en scène par Simon McBurney au Coliseum Theatre (Londres). Depuis lors, il a dirigé des productions très prisées : Les Noces de Figaro, La Flûte enchantée, Otello, La Traviata, La Bohème, Lucia di Lammermoor, dans des lieux tels que l'Opéra National d’Amsterdam, le Grand Théâtre de Genève (avec l'Orchestre de la Suisse Romande) et l’Opéra d'État hongrois. Soucieux de redécouvrir des œuvres rarement interprétées, Gergely a également dirigé les productions de Ein Wintermärchen de Goldmark, Peer Gynt de Grieg, Vanessa de Barber, Viva la Mamma de Donizetti et Fantasio d’Offenbach.

Né à Budapest en 1984, Gergely a d’abord étudié, dès l’âge de cinq ans, la musique folklorique auprès d'authentiques musiciens gitans et des dernières générations de paysans hongrois.

Il a ensuite étudié la flûte classique, le violon et la composition. Diplômé de la Faculté de flûte de l’Académie Franz Liszt de Budapest, il est aussi détenteur d’un Master en direction d’orchestre de l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne. Malgré ses activités musicales diversifiées, Gergely a conservé une profonde passion pour la musique hongroise ; il est un fervent défenseur de Bartók, Kodály et Dohnányi, dont il a dirigé presque tout le répertoire orchestral, tant dans son pays natal qu’ailleurs.

 

Pour la saison 2019-2020