Directeur général

Daniel Weissmann

Musicien précoce, Daniel Weissmann découvre la musique à l’âge de deux ans, et prend le violon comme moyen d’expression artistique à l’âge de quatre ans. Après des études à l’École Normale de Musique de Paris puis au Conservatoire Royal de Bruxelles, il dispose d’un bagage complet de musicien, récompensé par de nombreux diplômes en violon et musique de chambre.

Mais c’est aussi son goût de l’initiative et de la création de projets qui le conduit à mener parallèlement des études d’économie et de gestion (Université de Paris-Nanterre), qui seront déterminantes dans sa double activité de musicien et de directeur d’institutions et de projets musicaux.

De 1989 à 2014, il exerce de nombreuses fonctions de direction artistique aussi bien auprès d’artistes que de collectivités locales et nationales françaises, tout en continuant son activité de musicien au sein des orchestres et avec ses propres ensembles de musique de chambre.

Découvrant la beauté de la sonorité de l’alto, il joue au sein de quatuors et divers ensembles musicaux, et décide de consacrer un nouveau travail à cet instrument autour des répertoires baroque et romantique. Dès 2008, il enregistre une série de disques consacrés au répertoire de l’alto.

Passionné par l’évolution des structures et des enjeux publics de la musique, il se voit confier de nombreuses missions de gestion d’importants projets artistiques : tour à tour Conseiller musical dans les scènes nationales françaises, Directeur de production de la société « La Mandole » (auprès du violoniste Patrice Fontanarosa), Directeur général de l’Orchestre Chalon Bourgogne (1988-2003), Directeur général du projet Mosaïques (Centre de création et de diffusion musicales, 1999-2009), Conseiller artistique et délégué à la programmation de l’Opéra-Dijon (Grand Théâtre et Auditorium, 2006-2010) et Directeur général de l’Orchestre Dijon Bourgogne (2009-2014).

En 2008, il devient Secrétaire général du Festival « Musique et vin au Clos Vougeot », position qui lui permet de développer une opération de mécénat autour de la création d’un Fonds instrumental pour les jeunes musiciens à cordes.

Depuis 2015, il est Directeur général de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et poursuit ses activités de musicien par une série de concerts et d’enregistrements lui permettant de garder toujours le contact avec les deux facettes du métier de la musique.