La Salle Philharmonique de Liège

Pour une version détaillée [cliquez ici]

La Salle Philharmonique de Liège, anciennement "Salle des Fêtes du Conservatoire" est devenue, depuis septembre 2000, la salle de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège. 

Témoin majeur de l’architecture du XIXe siècle, elle a été édifiée par les architectes Louis Boonen et Laurent Demany, et inaugurée le 30 avril 1887 avec le concours d’Eugène Ysaÿe. Conçue dans un style éclectique d’inspiration Renaissance, sa façade s’étire sur une largeur de 46 m et s’articule symétriquement autour d’un avant-corps central en saillie. Deux escaliers d’honneur en marbre blanc relient le Hall César Franck au Foyer Eugène Ysaÿe, utilisé occasionnellement comme salle de musique de chambre.

La Salle Philharmonique a une capacité de 1.129 places assises réparties en un parterre, un balcon, trois rangs de loges et un amphithéâtre de 240 places. C’est une salle construite sur le modèle du théâtre à l’italienne, richement décorée de dorures et de velours rouge. Dix toiles du peintre Emile-Edouard Berchmans ornent la coupole sur le thème « Apollon et les neuf muses ».

Particulièrement vaste, la scène s’ouvre par un cadre de 14,40 m de large ; elle comporte un orgue symphonique de Pierre Schyven (1888-1890) et des peintures murales d’Edgar Scauflaire (1952-1954). D’influence cubiste, ces peintures sont des allégories des compositeurs liégeois André-Ernest-Modeste Grétry et César Franck.

Grâce aux travaux de restauration menés entre 1998 et 2000, le niveau acoustique de la Salle Philharmonique est passé de la catégorie B à la catégorie B+, ce qui la place au premier rang des salles de concerts européennes.

Depuis sa réouverture, la Salle Philharmonique sert régulièrement pour des enregistrements aussi bien du répertoire symphonique que pour la musique de chambre ou les musiques anciennes.