LA TRAGÉDIE DE SALOMÉ
< L'ORCHESTRE À LA PORTÉE DES ENFANTS : LE PETIT PRINCE
27.03.2017 [09:47]

LA TRAGÉDIE DE SALOMÉ

Le 20 avril à Liège et le 21 à Metz, John Neschling renoue avec les parfums de l'Orient pendant qu'Andrew Tyson (lauréat du Concours Reine Élisabeth 2013) déjoue les pièges de Rachmaninov.


Pour son retour à Liège, l'immense chef d'orchestre brésilien John Neschling a choisi une musique d’une rare sensualité associant les miroitements de l’Orient à la noirceur du romantisme : La tragédie de Salomé de Florent Schmitt. Une partition qui renoue avec la légende biblique de la princesse Salomé séduitant son beau-père Hérode pour obtenir la tête du prophète Jean-Baptiste. Écrite en 1907, adaptée pour grand orchestre en 1911, l'œuvre, dédiée à Igor Stravinsky, est à l'affiche de l'OPRL le jeudi 20 avril, à 20h, à la Salle Philharmonique de Liège, et le vendredi 21 avril, à 20h, à l'Arsenal de Metz.

Lauréat très remarqué au Concours Reine Élisabeth 2013, le pianiste américain Andrew Tyson est également au programme de ce concert. Il affronte la virtuosité diabolique et le lyrisme implacable de la Rhapsodie de Rachmaninov, créée en 1934, et inspirée par le Vingt-quatrième Caprice pour violon de Paganini. Au programme encore, le très rare Hamlet de Tchaïkovski, une ouverture-fantaisie composée en 1888 d'après la célèbre tragédie de Shakespeare.