FESTIVAL EXILS

Du 2 au 5 février 2017, l’OPRL part sur les chemins de l’exil des grands compositeurs avec le Festival EXILS. À travers sept concerts organisés tant à la Salle Philharmonique qu’à l’Université, La Cité Miroir et le Théâtre de Liège, ce Festival rappelle qu’autour de la Deuxième Guerre mondiale, des musiciens ont fui l’Allemagne nazie pour connaître une vie meilleure, d’autres ont essayé de survivre par la musique dans les camps, d'autres encore ont été interdits parce qu’ils étaient juifs, communistes ou qu'ils composaient de la musique d'avant-garde. "Le" rendez-vous de la saison, qui promet des concerts touchants, interpellants, et avant tout d'une grande beauté musicale.

Dans les années 1930, toute musique qui ne répond pas à l’idéal de clarté des maîtres du passé ou qui n’est pas écrite par un Aryen est bannie. Le songe d’une nuit d’été de Mendelssohn ou la Rhapsody in blue de Gershwin sont frappés d’interdit. Des compositeurs qualifiés de « bolchéviques » (Schulhoff, Stravinsky), de « dégénérés » (Hindemith), de suppôts du jazz (Křenek) doivent fuir. D’autres, comme en témoigne la monumentale Symphonie « Babi Yar » de Chostakovitch, sont persécutés dans les camps parce qu’ils sont juifs, slaves, tziganes ou homosexuels.

Cette réflexion sur ce qui subsiste « après la fin » est au cœur du spectacle d’Emmanuelle Cordoliani. Pour certains prisonniers des camps, la musique est l’occasion d’un exil intérieur. Elle a permis à Simon Laks et Anita Lasker, deux rescapés de Birkenau, de survivre par leur art. Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel évoquent leur périple. Ce festival rappelle aussi avec le récital de Michaël Levinas que les camps et les ghettos nazis, tel celui de Terezín, peuvent être des foyers de création aussi inattendus qu’improbables. Des chefs-d’œuvre y voient le jour comme le Quatuor pour la fin du Temps de Messiaen, présenté par Het Collectief, sans conteste la musique la plus bouleversante jamais écrite dans un camp.

Enfin, quelques musiciens eurent la chance de tout laisser derrière eux pour refaire leur vie en France, en Palestine, aux États-Unis ou ailleurs. Le pétillant Pulcinella de Stravinsky connaît une véritable résurrection lorsque son auteur s’installe à Los Angeles. Pour Erich Korngold, l’exil américain est l’occasion d’une nouvelle vie comme compositeur dans l’industrie cinématographique ; en atteste la musique trépidante de Robin des Bois qui clôt en beauté ce festival. Ce thème de l’exil où chaque artiste transporte sa culture et son univers, n’est riche de sens pour tout un chacun que s’il est porté au-delà des murs de la Salle Philharmonique. C’est pourquoi l’OPRL l’a imaginé sur quatre journées en partenariat avec le Théâtre de Liège, la Cité Miroir et les Concerts de Midi de la Ville de Liège (à l’Université). Autant de lieux et de partenaires qui ont accepté de partager avec l’Orchestre ce voyage au pays de la liberté artistique et de la tolérance humaine.

 

LA BANDE-ANNONCE DU FESTIVAL :

LES PLAYLISTS DU FESTIVAL :

Découvrez la playlist du festival sur YouTube ou sur Spotify en cliquant sur le lien.

LE PROGRAMME DU FESTIVAL :

LES À-CÔTÉS DU FESTIVAL :

Jeudi 2 février 2017 | 18h
Liège, Foyer Eugène Ysaÿe
(Salle Philharmonique)

Rencontre

Le regard croisé du pianiste et compositeur Michaël Levinas et du musicologue Stéphane Dado sur le thème de l'exil en musique, complété d'une introduction aux différents concerts du festival de l'OPRL. 

Michaël Levinas, pianiste, compositeur, musicologue
Stéphane Dado, musicologue
Daniel Weissmann, présentation

Accès libre et gratuit

Du jeudi 2 au
dimanche 5 février 2017
Liège, Salle Philharmonique

Exposition
Marion Zylberman
« Quatre cartes »

L'artiste française Marion Zylberman expose son œuvre à la Salle Philharmonique. Conçus sur les chemins du voyage, ses dessins sont autant d'odes à la pluie, à la nuit, à la mer, au souvenir d'un parent disparu à Sobibor et dont il ne reste que quatre cartes postales envoyées dans des camps de Gurs et de Drancy, en 1943. Autant d'impressions vives et profondes transcrites sur des carnets conçus à la façon de livres-objets qui relatent son riche parcours.

Accès lors des concerts à la Salle Philharmonique

Vendredi 3 février 2017
Liège, La Cité Miroir

Le Festival EXILS sensibilise les étudiants du secondaire. Les élèves des écoles secondaires peuvent assister, en horaire scolaire, au concert « Le Block 15 », à La Cité Miroir.

Renseignements : Marie-Caroline Lefin, Chargée de l’action culturelle et pédagogique de l'OPRL : mclefin(at)oprl.be/ 04.220.00.06

Samedi 4 février 2017 | À l’issue du spectacle de 20h
Liège, Théâtre de Liège,
Salle de l’Œil vert

« Après la fin » : Bord de scène

À l'issue du spectacle, la scénographe Emmanuelle Cordoliani et la violoniste Stéphanie-Marie Degand rencontrent le public.

Dimanche 5 février 2017 | 9h30
Liège, La Cité Miroir

L’orchestre d’un jour

Dans le cadre du Festival, un « Orchestre d’un jour » se constitue à La Cité Miroir sous la direction de Baudouin de Jaer, à l’initiative des Jeunesses Musicales de Liège et du Collectif du Lion. Musiciens amateurs et professionnels, mais aussi non-musiciens, venus d’ici ou d’ailleurs, se réuniront avec un instrument (classique ou hétéroclite) ou simplement leur voix. Depuis 1991, Baudouin de Jaer voyage à bord des « Orchestres d’un Jour » en Corée du Sud, Inde, Palestine, Canada, Pérou, Slovénie, Pologne, France, Italie, et bien sûr en Belgique. Compositeur et musicien belge, il veut croire aux forces de l’art chez tout un chacun.

C'est atelier est complet. Le public peut toutefois assister au concert de clôture de l'Orchestre d'un jour, programmé à 17h30.

Cet Orchestre d’un Jour est proposé dans le cadre de l’appel à projet pour la « Promotion de la Citoyenneté et de l’Interculturalité » de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pour assister au concert : réservation souhaitée : reservation(at)citemiroir.be ou 04 230 70 50

Organisation : Jeunesses Musicales de Liège et Collectif du Lion. En partenariat avec le Centre de demandeurs d’asile de la Croix-Rouge de Bierset, les Territoires de la Mémoire, MNEMA, Music Fund, la Maison de la création, la Ville de Liège et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

INFOS ET RÉSERVATIONS :

ABONNEMENTS

Festival (6 concerts) *
99/89/79€
* N’inclut pas « The Terezín Project »

Salle Philharmonique (4 concert)
79/69/49€

Samedi (2 concerts)
29€

Dimanche (2 concerts)
55/45/35€

Salle Philharmonique de Liège
Boulevard Piercot 25-27
B-4000 Liège
+32 (0)4 220 00 00
www.oprl.be

Université de Liège
Place du XX Août 7 | B-4000 Liège
www.midiliege.be

La Cité Miroir
Place Xavier Neujean 22
B-4000 Liège
+32 (0)4 230 70 50
www.citemiroir.be

Théâtre de Liège
Place du XX Août 16 | B-4000 Liège
+32 (0)4 342 00 00
www.theatredeliege.be